Il existe à l’heure actuelle une assez grande variété de moyens de chauffage, adaptés aux situations et envies de chacun. Le choix d’un moyen de chauffage dépend de différents critères : orientation de la maison, climat environnant, isolation de la maison, volume de la pièce à chauffer et hauteur sous plafond, matériaux utilisés pour les murs et le sol, disposition des pièces.

Chauffage et effets de la masse thermique

Pour faire simple, une maison exposée plein Sud, dans une région où les hivers sont doux, bien isolée, dont les murs et le sol font effet de masse thermique (ils emmagasinent la chaleur et la restitue progressivement), avec des pièces de taille moyenne sans plafonds trop hauts (la chaleur produite monte et sert alors essentiellement à chauffer le plafond) sera plus facile à chauffer et à moindre coût. Passons en revue les différents types de chauffage que l’on trouve aujourd’hui.

Les systèmes de chauffage centralisé

On parle ici d’un système où la chaleur est produite en un seul endroit puis distribuée à toutes les pièces. Le contrôle s’effectue donc en un seul point. L’installation d’un tel type de chauffage, nécessite  des travaux plus ou moins important de raccordements.

  • Les chaudières au fioul, au gaz, électriques ou au bois. Il faut prévoir de la place pour la chaudière et le carburant choisi (citerne de gaz dans le jardin, stock de bois, etc.) Le souci du rendement reste la préoccupation principale des utilisateurs car influence directement le coût du chauffage.
  • Il existe à présent des chaudières fioul à condensation qui ont un meilleur rendement grâce à un système de récupération de la chaleur des fumées issues de la combustion. Cela permet une moindre consommation de fioul.
  • Les pompes à chaleur aérothermiques ou géothermiques: le principe est d’utiliser la chaleur de la terre ou de l’air afin de réchauffer ou refroidir même l’air à l’intérieur de la maison.
  • Les panneaux solaires thermiques : le fluide caloporteur présent dans les panneaux est réchauffé par les rayons du soleil. A son tour ce fluide circule dans un ballon de stockage où il permet de réchauffer l’eau sanitaire et d’alimenter ainsi un système de chauffage central à eau chaude.
  • Les réseaux de chauffage urbains qui peuvent fonctionner soit au fioul, au gaz, au bois ou grâce à la géothermie.

chauffage centralisé

Tous ces systèmes peuvent produire de l’eau chaude en plus de chauffer la maison, si vous avez besoin d’éléments de comparaison vous pouvez consulter les guides de Direct8.

Les systèmes de chauffage d’appoint

Nous n’avons pas toujours la possibilité ou le besoin d’installer un système de chauffage central, la conception d’une maison ou d’un lotissement ne prévoit pas forcément la possibilité d’installer une solution de chauffage centralisé. Il faut alors se tourner vers des installations décentralisées, c’est-à dire dont la chaleur n’est pas distribuée vers les autres pièces de la maison. Cela nécessite souvent  de multiplier les sources de chaleur pour chauffer efficacement toute sa maison.

  • Le chauffage électrique est souvent décrié à cause de sa mauvaise capacité à chauffer efficacement une pièce : avec les vieux systèmes, on avait souvent trop chaud quand le chauffage était en marche et froid dès qu’il s’arrêtait. L’air était trop sec. Et la facture d’électricité faisait mal. A présent grâce aux panneaux rayonnants ou aux radiateurs à inertie, la chaleur est restituée de manière progressive et la température dans la pièce est plus constante ce qui procure un meilleur confort, tout en étant moins énergivore.
  • Les poêles à bois ou les cheminées avec inserts fermés constituent une manière plutôt agréable de se chauffer. Il est en effet très réconfortant au cœur de l’hiver grisonnant de voir crépiter un bon feu. Mais ce système comporte certaines contraintes et n’est pas adapté à tous les usagers : il faut faire rentrer du bois ce qui implique d’avoir un lieu de stockage abrité et aussi un certain nombre de manutentions dont tous ne sont pas forcément capables ou enclins à effectuer. De plus il faut être présent pour alimenter régulièrement le poêle. Ce n’est donc pas un système autonome. On ne peut contrôler précisément la température.

  • Enfin, il peut être dangereux d’avoir un poêle avec des enfants en bas âge qui risqueraient de se brûler dessus. Il faut donc prévoir un système de barrière autour pour en limiter l’accès.

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *