Il est des signes qui ne trompent pas lorsque l’on connait bien sa maison ou son appartement, ainsi les tâches sur le mur ou le plafond, une odeur d’humidité ou de renfermé, des murs humides…autant de signe qui indique l’arrivée d’un dégât des eaux.

Si cela venait à vous arriver, il convient pour ne pas perdre de temps et votre énergie, outre la déclaration de sinistre auprès de votre assureur, de déterminer la source de ce dégât des eaux.

Pourquoi déterminer la source ?

Comme un médecin qui recherchera la cause de vos symptômes pour mieux vous soigner, dans le cas d’un dégât des eaux il convient de découvrir la source de votre dégât des eaux, afin de réparer efficacement.

Cela vous permettra donc d’éviter que les dégâts s’accentuent, et de pouvoir retrouver rapidement un air sain au sein de votre habitation. De plus, vous pourrez donc évaluer plus efficacement les travaux à réaliser et savoir qui est responsable du sinistre

Les causes d’un dégât des eaux

Plusieurs causes peuvent entraîner un dégât des eaux. Parmi les plus courantes on retrouve notamment une fuite de canalisation ou de robinets d’arrêts d’eau, mais aussi une fuite ou un débordement en provenance de vos appareils électroménagers (machine à laver, lave-vaisselle), ou un problème d’étanchéité au niveau des fenêtres ou de la couverture de l’immeuble.

Outre ces causes dites accidentelles, la fuite peut également provenir d’une malfaçon au niveau du bâtiment, qui est couvert pendant les 10 premières années suivant sa construction par la garantie dommage-ouvrage.

Le dégât des eaux accidentel

Dans certains cas, la fuite est facilement identifiable, notamment dans les cas où la source est accidentelle. Par contre, si visuellement vous ne trouvez pas de fuite d’eau, il y a de fortes chances que cela vienne d’une canalisation située dans les murs, et donc l’intervention d’un plombier professionnel. Avant d’entamer cette démarche vous pouvez obtenir de précieux conseils sur ce genre de blog, spécialisé dans les conseils de plomberie et les démarches à entreprendre, dans le cadre d’une recherche de fuite d’eau, mais ne tardez pas trop car pendant que vous réfléchissez l’eau coule !

dégat des eaux

Ce dernier, après avoir évacué l’eau, réalisera les recherches nécessaires pour déterminer précisément l’origine de la fuite. Malheureusement, dans certains cas, cela peut nécessiter la démolition de murs ou de dalles, si la canalisation n’est pas accessible directement.

Toutefois, rassurez-vous, la recherche de fuite en elle-même ainsi que la remise en état des parties qui ont dû être endommagées dans ce but, seront indemnisés par l’assurance si les garanties sont prévues par le contrat.

Les réparations consécutives à une fuite d’eau

Lorsque la source du dégât des eaux est identifiée, il convient donc de limiter les dommages en entamant au plus vite les réparations.

Les réparations sont prises en charge par le tiers où se situe la fuite. Ainsi, si c’est dans votre appartement, la réparation sera à votre charge, si cela vient de chez votre voisin ce sera pour lui, et si cela se situe dans les parties communes, c’est la copropriété qui devra prendre en charge les réparations. Selon votre contrat d’assurance, vous pourrez peut-être prétendre à être remboursé pour ces réparations, sous réserve de bien conserver la facture du professionnel qui est intervenu.

La remise en état

S’il convient d’agir rapidement pour déterminer l’origine de la fuite d’eau et effectuer les réparations, vous devez attendre l’aval de votre assurance pour procéder à la remise en état des parties endommagées.

Ainsi, votre assurance pourra faire appel ou non à un plombier ou un expert pour évaluer et chiffrer le montant de l’indemnité qui sera versée. De plus, elle est également en charge de déterminer avec précision les responsabilités de chacun dans la survenue du sinistre.

Si des tiers sont concernés, ceux-ci peuvent reconnaître leur responsabilité, et dans ce cas, le dossier se finalise rapidement. Dans le cas où ils estiment ne pas être responsables, ils peuvent demander une contre-expertise, à leur charge.

Quoi qu’il en soit, avant de démarrer les travaux de remise en état il est nécessaire que les parties endommagées ne présentent plus de trace d’humidité. Dans le cas contraire, il faudra attendre plusieurs jours ou semaines, selon les dégâts, que les murs et plafonds aient séché avant de procéder à leur remise en état.

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *